Planet Vertbaudet utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation sur son site et vous offrir des contenus personnalisés. En continuant, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

 

Découvrez aussi :

Bien gérer la séparation

Bien gérer la séparation - Forum Planet Vertbaudet

Premiers pas chez la nourrice ou à la crèche, sortie chez des amis… pas toujours facile de se défaire des jupes de maman quand on doit s’en détacher pour un plus ou moins long moment. Voici tout ce qu'il faut savoir pour une séparation en douceur.

Par : Planet vertbaudet

La première séparation est souvent redoutée par bébé comme par ses parents. "Il se laisse vite submerger par l’émotion que vous lui renvoyez", prévient le docteur Bernard Bedouret, pédiatre, auteur de Les pleurs (Editions Nathan). A sa peur de l’inconnu s’ajoute aussi celle d’être éloigné de vous, et cela ne se fait pas sans crises de larmes. "L’enfant en bas âge n’a aucune notions de passé, de présent et de futur. Il est tout aussi démuni de voir sa maman quitter quelques minutes la pièce où il joue, que quand elle s’absente plusieurs heures. Il pleure souvent parce qu’il prend conscience qu’il ne fait plus corps avec elle, et a alors peur de ne plus jamais la revoir", signale le médecin spécialiste de la petite enfance.  

 

Avec un peu d’anticipation, la séparation peut pourtant se dérouler dans de bonnes conditions. "Il suffit d’en parler plusieurs fois avec l’enfant et de lui présenter la personne qui va l’accueillir (nourrice, baby-sitter, maîtresse…) un peu avant, conseille le docteur Bedouret. Il doit sentir que vous avez entière confiance en elle pour être complètement rassuré". Profitez en aussi pour faire le tour du propriétaire avec votre petit aventurier de façon à ce qu’il se sente moins en terre inconnue le jour venu. Expliquez-lui les raisons de votre absence et les nouvelles rencontres (petits camarades, cousins…), activités et aventures qui l’attendent pour le mettre en bonne condition. 

 

Le jour J, restez le plus calme possible en respirant profondément pour mieux chasser les tensions et surmonter vos angoisses. "Vous pouvez proposer à votre bambin d’emporter son doudou ou tout autre objet transitionnel (mouchoir…) avec lui, suggère le pédiatre. Véritable trait d’union entre vous et lui, ce petit compagnon de route va l’aider à passer avec succès cette étape de son développement". Précisez ensuite à votre enfant le moment où vous viendrez le chercher pour mieux l’engager à vous retrouver dans quelques heures. Puis laissez-le en bonne compagnie. "Petit à petit, il va prendre conscience qu’il peut s’adapter sans problème aux changements de lieux et de personnes", conclut le docteur Bedouret.

 

 

Crédit photo : bananastock

Recevez votre suivi de bébé !

Chaque mois, un point complet sur l’éveil et le développement de votre bébé.

Tiens !

ça peut m'intéresser aussi :