Planet Vertbaudet utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation sur son site et vous offrir des contenus personnalisés. En continuant, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

 

Découvrez aussi :

Bien vivre sa grossesse avec l'hypnose

Bien vivre sa grossesse avec l'hypnose - Forum Planet Vertbaudet

L'hypnose peut aider la future maman à apaiser ses peurs et douleurs en vue de l’accouchement, tout en lui apprenant à se relaxer et se détendre.

Par : Planet vertbaudet

L’hypnose dite éricksonienne induit un état modifié de conscience au cours duquel on laisse flotter le cours de ses pensées pour mieux être en lien avec son inconscient.  "A partir du 4e ou 5e mois de grossesse, cette méthode permet à la future maman d’aller chercher en elle toutes les ressources pour bien vivre sa grossesse et son accouchement", souligne Lise Bartoli, psychologue clinicienne et hypnothérapeute spécialisée en périnatalité.

 

 

La 1ère séance

Après avoir exposé ses peurs liées à l’accouchement (douleurs, péridurale…), la femme enceinte est amenée à se détendre et à visualiser un objet (un cocon, une fleur jaune…) ou une ambiance (une rivière…) synonyme d’apaisement. "Ce langage inconscient basé sur la métaphore (symboles) va envoyer des signaux de bien-être à la partie consciente du corps pour mieux l’inciter à se relaxer, précise la spécialiste. La femme enceinte est ensuite invitée à s’entraîner à cet état de détente chez elle".

 

 

La 2ème séance

Elle est très ciblée sur la future maman et l’expression de ses émotions. En fonction des difficultés qu’elle traverse pendant sa grossesse, l’hypnothérapeute lui propose de visualiser de nouvelles métaphores, comme la fermeture d’une fenêtre, par exemple, pour bien reprendre le contrôle de son utérus.

 

 

La 3ème séance

Elle incite la femme enceinte à se recentrer sur elle-même, à réveiller et retrouver ses souvenirs et capacités de réussite pour mieux mobiliser ces ressources positives en vue de l’accouchement. "Cet exercice vise à renforcer sa confiance en elle, en ses sensations et en son bébé", note Lise Bartoli.

 

 

La 4ème séance

En visualisant un appareil imaginaire capable de réduire la douleur sur une échelle de 0 à 10 par exemple, la future maman va apprendre à gérer la situation en vue de l’accouchement. "Les contractions sont des alliées, rappelle la spécialiste. On peut garder leur puissance mais régler la sensation qu’on en a". En lien avec le conscient et l’inconscient, cette approche aide ainsi la future mère à se concentrer pour mieux accueillir bébé en toute sérénité.

 

 

Sources

http://www.hypnonatal.com

Crédit photo : Fotolia
Recevez votre suivi de grossesse !

Des conseils, des bons plans, des astuces forme et beauté chaque semaine en attendant bébé !

Tiens !

ça peut m'intéresser aussi :