Planet Vertbaudet utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation sur son site et vous offrir des contenus personnalisés. En continuant, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

 

Découvrez aussi :

C’est l’été : hop, on va jouer dehors !

C’est l’été : hop, on va jouer dehors ! - Forum Planet Vertbaudet

Pour être en forme, il faut bouger, comme le dit la télé ! Et justement, puisque les beaux jours sont là, si on éteignait la télé pour aller prendre un grand bol d’air frais ? Passage en revue des différents jeux d’extérieur que vos enfants vont adorer !

Par : Constance Vasse

Les jeux de sable

Qu’on y joue à la plage, au parc ou dans le jardin, les jeux de sable sont des incontournables des jeux d’extérieurs, pour les petits comme les grands !

 

Il permet aux tout-petits d’expérimenter de nouvelles sensations : marcher pieds nus dans le sable, quelle aventure ! Cette activité développe aussi la motricité fine, lorsque bébé malaxe et patouille le sable plus ou moins humide.

 

Les plus grands appréhendent des notions spatiales et temporelles grâce à la manipulation : remplir le seau en entier ou à moitié, le vider plus ou moins vite. Une vraie leçon de physique au bac à sable ! Mais les pâtés, châteaux et autres gâteaux de sable développent aussi leur imaginaire…

 

Côté hygiène, on se lave les mains avant et après les jeux dans le sable, et on couvre le bac à sable du jardin pour que les animaux n’y aillent pas. Pensez à changer le sable une fois par an.

 

 

Les jeux d’agilité

Si le bac à sable est un incontournable des jeux d’extérieurs, que dire de la balançoire et du toboggan ? Comme tout exercice physique, ils permettent à l’enfant de mieux utiliser ses capacités motrices et d’apprendre à se situer dans l’espace. Et bénéfice non négligeable pour les parents : cette dépense physique permet aux enfants de se défouler… et donc de mieux dormir, ouf !

 

La balançoire et le toboggan se pratiquent souvent au parc. Cela permet d’apprendre l’art de la socialisation, pour les enfants (attendre son tour, ne pas pousser) comme pour les parents (papoter, sourire, ne pas dire que son enfant est le plus doué en balançoire) !

 

Autre solution : amener le parc de jeu à soi, en installant dans son jardin une balançoire ou un toboggan adaptés à la taille des enfants. Vous pouvez aussi varier les plaisirs avec le trampoline, le ballon sauteur, les échasses et autres jeux d’agilité…

 

 

Les jeux d’eau

Comme la plupart des enfants adorent ça, les jeux d’eau sont une excellente motivation pour prendre un grand bol d’air et profiter des bienfaits de la lumière naturelle. C’est aussi un moyen efficace de se rafraîchir pendant les chaleurs estivales.

 

Option numéro un pour jouer avec l’eau : la petite piscine, avec les recommandations de sécurité habituelle, toujours sous la surveillance d’un adulte. La bonne idée : sortez les jouets de bain ! Remplir, vider, transvaser l’eau dans le moulin… autant de gestes qui permettent à votre enfant de se familiariser avec de nouvelles notions.

Deuxième possibilité, les jeux qui permettent de s’arroser ou de s’éclabousser : fous-rires garantis ! Cette option est également intéressante pour habituer à l’eau les enfants qui en ont un peu peur…

 

 

Les jeux collectifs

La famille des jeux collectifs est vaste : jeux de balle, jeux de raquettes, quilles, croquet, autant de jeux qui développent la dextérité chez les petits comme les grands. Pour jouer à plusieurs, il faut apprendre à se respecter. Ce n’est pas toujours facile, mais c’est tellement amusant que ça motive ! C’est aussi une étape dans l’apprentissage des règles, de la réussite et de l’échec : parfois on gagne, parfois on perd !

 

Et l’avantage de ces jeux, c’est qu’on peut les emporter partout, chez les copains, en vacances, à la plage…

 

 

Le vélo et autres roulettes

Développer son sens de l’équilibre, dépenser son énergie, et progresser sur le chemin de l’autonomie : eh oui, votre enfant fait tout ça lorsqu’il roule, pas étonnant que cet apprentissage soit si progressif !

Justement, pour apprendre petit à petit, et avant de monter sur son vélo, le tout-petit peut se familiariser avec les roulettes grâce au porteur puis au tricycle. Viennent ensuite le porteur à 2 roues et le vélo type draisienne, sans « petites roues », qui permettent d’expérimenter réellement l’équilibre, contrairement au vélo avec petites roues.

Dès 18 mois, vos aventuriers découvriront la joie de la trottinette en choisissant un modèle adapté.

Côté sécurité, casque obligatoire bien sûr ! Et côté praticité, le vélo évolutif est une bonne option pour s’adapter en douceur à la taille de votre enfant.

 

 

 

 

Recevez votre suivi de bébé !

Chaque mois, un point complet sur l’éveil et le développement de votre bébé.

Tiens !

ça peut m'intéresser aussi :