supercalifragilisticexpialidocious
Bonne nuit !

bienvenue

dans la communauté des futurs et jeunes parents

Bienvenue dans la communauté des futurs et jeunes parents

MON espace à moi !

Se connecter S'inscrire

Découvrez aussi :

Comment annoncer sa grossesse ?

Comment annoncer sa grossesse ? - Planet Vertbaudet
Connectez-vous pour partager cet article avec vos ami(e)s sur Facebook et Google+ !

Partager sur En cliquant sur "Partager", les informations seront publiées sur votre mur Facebook.

Partager sur

Ça y est, le test vient de le confirmer : on est enceinte ! Émotion intense, cœur qui palpite, sourire aux lèvres et larmes aux yeux… et l’envie de partager cette grande nouvelle avec la terre entière ! Stop, on se calme, l’annonce de notre grossesse est une chose importante. On ne le dit pas de la même façon, et au même moment, à notre Chéri ou à notre big boss, à nos parents ou à nos enfants…

Par : Constance Vasse

Le Papa : au plus tôt !

Quand annoncer à notre amoureux la grande nouvelle ? Le plus tôt possible, évidemment, puisqu’il est le premier concerné par ce bébé que l’on a conçu à deux ! Et pour éviter l’incident diplomatique, on lui garde la primeur de l’information… même si on meurt d’envie d’appeler notre Maman ou notre sœurette ! On ne s’inquiète pas outre mesure si sa réaction est légèrement « mitigée ». Il faut parfois 9 mois pour faire un Papa ! N’oublions pas que tout cela est encore un peu abstrait pour lui qui ne porte pas physiquement ce bébé… Et rappelons-nous que le poids de leur nouvelle responsabilité paternelle peut parfois sembler bien lourd à certains hommes.

 

Comment faire de ce moment un instant magique et plein d’émotions ? Petite sélection des meilleures idées pour annoncer la grande nouvelle à son homme :

La + matinale : Réveiller son homme façon grand hôtel, avec petit-déjeuner au lit, café, croissants… et test de grossesse sur le plateau !

 

La + visuelle : Confectionner un album-photo avec tous les clichés de votre bonheur à deux, et, en dernière page, la photo de l’écho !

 

La + gastronomique : Préparer un dîner de « fête » à son amoureux, avec en guise de menu, un assortiment de petits pots pour bébé !

 

La + mystérieuse : Disposer des petits mots façon jeu de piste dans toute la maison, annonçant la nouvelle au fur et à mesure « Grande nouvelle… » dans l’entrée, « Tu vas bientôt… » dans le salon, « … être Papa ! » dans la chambre.

 

La + pratique : Emballer dans un joli paquet-cadeau un assortiment de biberons, bodies et p’tits chaussons, avec une étiquette « Kit du futur Papa » !

 

La + mathématique : Envoyer un SMS à son homme avec « la formule du bonheur : 1+1=3 »

 

La + surprenante : Ecrire avec un feutre sur son ventre « Coucou Papa, je suis là » et demander à son chéri de soulever le tee-shirt !

 

 

Les Proches : pas trop tôt !

D’accord, il n’est pas toujours facile de tenir sa langue alors qu’on rêve de partager cette grande nouvelle avec sa famille ou ses amis. Néanmoins, il est peut-être préférable d’attendre un peu avant de partager sa joie. Raisonnablement, on peut commencer à en parler après l’échographie de 12 semaines d’aménorrhée, qui confirme que notre grossesse se déroule bien. Pourquoi attendre aussi longtemps ? Parce qu’en cas de fausse-couche, en plus de votre propre tristesse, il serait aussi très douloureux pour vous de devoir annoncer la mauvaise nouvelle à tous ces gens à qui vous en aviez annoncé une bonne, quelques semaines avant. Or, on estime que l’ « avortement spontané », selon le terme médical, concerne 10 à 15% des grossesses, soit une grossesse sur 8.

 

Si les réactions à l’annonce de votre grossesse sont généralement très positives, certains proches accueillent parfois la nouvelle de manière étrange : difficulté des parents à se voir soudain projetés dans ce nouveau statut  et à assumer leur rôle de grands-parents, synonyme de vieillesse ; déception des copains qui voient dans cet événement la fin de votre jeunesse insouciante et festive ; tristesse des couples qui n’arrivent pas eux-mêmes à avoir un enfant… Faites preuve de compréhension, car l’annonce d’une nouvelle vie qui commence renvoie chacun de nous à sa propre histoire…

 

Ces précautions prises, il vous reste à organiser un scénario, si possible original, pour annoncer à ceux que vous aimez la venue de ce petit être. Suggestions d’idées en tout genre :

 

La + conviviale : Profiter d’une fête familiale pour porter un toast « aux futurs grands-parents ». Bonheur garanti !

 

La + émouvante : Emballer soigneusement et offrir en cadeau un objet symbolique de son choix, body, chaussons, rose ou chou-fleur… voire la photo de l’échographie du premier trimestre !

 

La + elliptique : Symboliser l’heureux événement sous forme de rébus, que l’on proposera à ses proches de résoudre. Impatients s’abstenir !

 

La + musicale : Enregistrer sur un CD une chanson parlant de bébé et détourner la pochette, en la personnalisant au prénom des parents « en duo pour un futur tube ». Offrir ou envoyer le tout à ses proches.

 

La + rigolote : Confectionner un faux « bon de commande de bébé » à la Société « Nature et Cie », avec la date de l’accouchement en guise de date de livraison !

 

 

L’Employeur : pas trop tard !

Légalement, rien ne vous oblige à annoncer votre grossesse à votre employeur, du moins jusqu’à votre départ en congé maternité – qui serait alors une cause de rupture de contrat si vous ne l’avez pas tenu informé de votre état.

Néanmoins, il est préférable de prévenir votre patron à la fin du 3ème mois de grossesse, pour que celui-ci ait le temps d’organiser au mieux les choses pendant votre absence. De plus, cette démarche vous permettra de bénéficier de la protection légale qui s’applique aux femmes enceintes : vous ne pouvez pas être licenciée pendant cette période, sauf en cas de faute grave. Vous pouvez demander un changement d’affectation si votre état l’exige, sur certificat médical. Vous pourrez vous rendre aux examens médicaux obligatoires pendant votre temps de travail. Enfin, et selon les conventions, vous pourrez bénéficier à partir du 6ème mois de grossesse d’une diminution de votre temps de travail journalier d’une 1/2 heure.

 

Officiellement, vous devez annoncer la nouvelle par le biais d’une lettre recommandée avec accusé de réception, en joignant un certificat médical qui indique la date présumée de l’accouchement.

 

Attention également de déclarer officiellement votre grossesse à la Caisse d’Assurance Maladie, ainsi qu’à la Caisse d’Allocations Familiales, et ce avant la 14ème semaine d’aménorrhée. La démarche est simple : il vous suffit d’envoyer les formulaires de déclaration de grossesse que vous a remis votre médecin.

Vous bénéficierez ainsi de l’assurance maternité de la Sécurité Sociale, avec un remboursement à 100% des honoraires des praticiens conventionnés, et une prise en charge des frais médicaux et pharmaceutiques.

N’oubliez pas de demander à votre CAF une carte de priorité « femme enceinte », bien utile dans les transports en commun ou les files d’attente.

 

 

Les enfants : tôt mais pas trop !

On connaît le 6ème sens des enfants, qui perçoivent souvent à notre insu les situations que nous voulons leur cacher. Mieux vaut donc ne pas trop attendre pour annoncer aux aînés la venue d’un petit frère ou d’une petite sœur. Une annonce à faire en douceur et en les rassurant sur l’amour que nous leur portons.

 

En même temps, une annonce trop hâtive n’est pas idéale pour un petit enfant, qui n’a pas encore réellement la perception du temps. On peut alors s’aider d’un calendrier pour matérialiser l’attente aux yeux de notre bout’chou. Mais c’est surtout le ventre de la maman qui sera pour lui le meilleur des indicateurs !

 

 

 

Crédit photo : Fotolia

 

commentaires (0)

Merci de décrire le plus précisément possible ce que vous souhaitez signaler au modérateur de Planet vertbaudet

envoyer

Tiens !

ça peut m'intéresser aussi :