Planet Vertbaudet utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation sur son site et vous offrir des contenus personnalisés. En continuant, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

 

Discipline positive, parentalité bienveillante... La nouvelle méthode d'éducation ?

Discipline positive, parentalité bienveillante... La nouvelle méthode d'éducation ? - Forum Planet Vertbaudet

Désamorcer les crises, comprendre les pleurs et les colères, mieux accompagner un enfant dans ses apprentissages, favoriser son autonomie dès le plus jeune âge... Voilà des défis quotidiens pour les jeunes parents. Et parfois, ils ne sont pas si faciles à relever ! On essaie ?

Par : Valérie Mocydlarz

Ce que l'on appelle « l'éducation positive » serait-elle le meilleur moyen d'y parvenir en douceur ? Mais quel est donc ce mouvement qui commence à beaucoup faire parler de lui en France ?   Entre sanction systématique et « laisser-faire », la parentalité bienveillante emprunte une 3ème voie... Un mode d'éducation qui prône l'empathie et le respect de l'enfant, dans un cadre sécurisant et épanouissant... 

En quoi consiste l'éducation positive ?

 

Elle s'inspire des préceptes de la discipline positive, élaborée par la psychologue américaine Jane Nelsen à la fin des années 60.
En matière d'éducation, on reconnaît généralement deux grandes méthodes : l'autorité ou la permissivité. Toutes les deux se basent sur une forme de « confrontation » entre parents et enfants. L'éducation positive propose de sortir de ce rapport de force.

 

Comment ?
En se basant sur l'écoute et la compréhension sans pour autant être laxiste.
 
Comme l'explique le pédopsychiatre Rafi Kojayan, dans son livre* :  « La discipline positive redonne à la fonction de parents toute sa noblesse : savoir écouter, comprendre, protéger, respecter tout en sachant fixer des limites ».  
 
 

Le principe : associer bienveillance et fermeté.

 

Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à adopter au quotidien les principes d’une éducation positive.
 
> Identifier et donner la priorité aux besoins de l'enfant, qu'il soient physiques ou affectifs, afin dde pouvoir y répondre au mieux et de vous y adapter.
 
> Apprendre à décoder les émotions : bébé pleure, il crie, il s'agite, il refuse de manger ou de dormir... Essayez de rester calme, de ne pas réagir trop spontanément et de prendre un peu de recul... Ces comportements ne sont pas de simples « caprices » comme on peut parfois le croire. Alors, observez votre enfant, en mettant de côté votre propre émotion, pour déceler ce qui se cache vraiment derrière sa colère, sa tristesse ou sa frustration.
 
> Garder un point de vue positif et une attitude empathique : encourager, féliciter, valoriser... sans se focaliser sur les faux-pas, les risques, les échecs. C'est bien plus stimulant pour un enfant !  Et quand vous êtes amené(e) à poser des règles, des mises en garde ou des interdits, essayez toujours de les formuler de manière positive et encourageante.
 
> Poser des limites claires, et surtout adaptées à l'âge de l'enfant. C'est indispensable pour son bon développement. Exposez simplement ce que vous attendez de lui tout en restant souple, mais sans pour autant changer constamment de ligne de conduite.
 
> Bannir toute forme de punition physique ou verbale qui peut être perçue comme humiliante par l'enfant et qui, au final, n'atteint pas son objectif et ne fait pas avancer les choses.
 
> Donner l’exemple : durant les premières années de sa vie surtout, bébé va adorer vous imiter et calquer son comportement sur celui de son entourage.
 
 
> Montrer de l'affection : câliner, masser, bercer, embrasser... Les marques de tendresse sont très importantes pour faire grandir bébé dans un climat de confiance et de sérénité.
 
 

N'est-ce pas trop laxiste ou trop contraignant ?

 
La parentalité positive ne remet pas du tout en cause l'autorité.
Il n'est pas question de tout permettre à l'enfant et d'attendre pour voir ce que cela donne. Le but est d'établir une relation de confiance, sans rapport de force, sans « soumission », sans pression excessive... mais avec des règles ! Il est vrai que cela demande aux parents qui souhaitent s'engager dans cette voie investissement, patience et capacité à se remettre en question...
Et surtout, il faut renoncer à vouloir être la maman ou le papa parfait d'un enfant idéal !
 

Sources

• La Discipline positive, de Jane Nelsen, adaptation Béatrice Sabaté – Ed. Du Toucan.
• *L'éducation positive, c'est malin, Dr. Rafi Kojayan et Sandrine Catalan-Massé - Ed. Quotidien Malin.
• Élever ses enfants sans élever la voix, Nathalie de Boisgrollier - Ed. Albin Michel.

Tiens !

ça peut m'intéresser aussi :