Planet Vertbaudet utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation sur son site et vous offrir des contenus personnalisés. En continuant, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

 

Enceinte ? Gérer la réaction de votre ainé.

Enceinte ? Gérer la réaction de votre ainé. - Forum Planet Vertbaudet

Entre l’annonce de la bonne nouvelle et la préparation de l’arrivée de son petit frère ou de sa petite sœur à la maison, l’aîné a parfois du mal à accepter son statut de grand. Tous les conseils pour que tout se passe en douceur.

Par : Anne-laure Guiot

Dans quelques mois, votre aîné aura un petit frère ou une petite sœur. Selon son âge, il n’est pas toujours évident de lui expliquer l’arrivée de bébé. "Il faudra patienter les quatre premiers mois de grossesse pour que votre tout-petit de 2 ans prenne pleinement conscience des signes annonciateurs d’une prochaine naissance. Vous pourrez alors l’approcher de votre ventre qui s’arrondit", précise le docteur Marie Titeca, pédopsychiatre à l’hôpital privé Natecia Lyon. Vous pourrez également lui montrer d’autres bébés dans la famille, la rue ou les magazines. Si votre aîné a 3 ou 4 ans, il est susceptible de réagir vivement à l’annonce de la nouvelle par peur de perdre sa place toute puissante d’enfant unique. "Pour un adolescent, cet événement familial témoignera avant tout de la réalité des relations sexuelles de ses parents. Il ressentira alors de la pudeur, de la gêne voire un sentiment de rivalité", fait observer la spécialiste de la petite enfance.

 

Dans tous les cas, il se peut que l’aîné exprime un sentiment de jalousie de façon plus ou moins forte face à l’arrivée de ce petit intrus. "Il sera à la fois content et mécontent. Ses parents vont devoir s’adapter à l’ambivalence qu’il va vivre. Le mieux est de parler avec lui des différentes émotions qui le traversent", conseille le docteur Marie Titeca, en rappelant que cette décision d’avoir un bébé ne relève pas de son autorisation. Ses parents devront particulièrement être attentifs à ses réactions. "Il est alors important de reconnaître le moindre signe de jalousie naissante en lui accordant qu’il a le droit d’être mécontent, et que cela fait partie de son apprentissage de la vie", souligne la pédopsychiatre. En effet, votre aîné grandit et vient de prendre le statut de grand frère ou de grande soeur. "La meilleure façon de l’aider à accepter ce changement est encore de l’inclure dans ce projet de naissance en le faisant participer à sa hauteur, tout en le rassurant au jour le jour sur l’affection que vous lui portez", recommande la spécialiste. Décoration de la chambre, layette, jouets… plus l’aîné sera impliqué dans cette naissance, plus il sera prêt à accueillir son cadet dans de bonnes conditions.

 

 

Une fois que vous serez à la maternité, il est important que votre enfant puisse venir vous voir et faire connaissance avec son petit frère ou sa petite sœur. "Lors de cette rencontre, prenez le temps de vous intéresser à ses occupations à la maison pendant votre absence. Assurez-lui que vous pensez bien à lui et que vous serez vite de retour à la maison", conclut le docteur Marie Titeca.  

 

 

Crédit photo : Fotolia

Tiens !

ça peut m'intéresser aussi :