Planet Vertbaudet utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation sur son site et vous offrir des contenus personnalisés. En continuant, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

 

Découvrez aussi :

Jamais sans son doudou

Jamais sans son doudou - Forum Planet Vertbaudet

Peluche, chiffon, bout de tissu… Tous les enfants ont un doudou. Zoom sur le rôle de cet ami câlin qui leur veut du bien…

Par : Planet vertbaudet

Le doudou des petits

C’est bien connu, tous les enfants ont un doudou qu’ils aiment par-dessus tout et emmènent partout avec eux. Chiffon, morceau de tissu, de drap ou de lainage, peluche…

Qu’importe la forme, tout ce qui est doux fait souvent l’affaire. En général, l’enfant aime téter son doudou avec son pouce, le mâchouiller, le tripoter, le câliner ou le bercer contre lui. Le plus important, c’est que cette sensation douillette sur la peau soit agréable.

 

Comme votre petit aime le blottir tout contre lui, le doudou s’imprègne de son odeur, de celles de sa famille, de la maison… "Il s’agit d’un objet transitionnel qui représente à la fois une partie de l’enfant et de sa mère", indique Maguy Vermande, psychologue, secrétaire du bureau de l’Ecole des Parents et des Educateurs de Lyon. Voilà pourquoi le doudou accompagne souvent l’enfant dans ses moindres déplacements (nounou, grands-parents, amis…).

 

En cas de séparation, d’absence ou de différend avec sa maman, il apporte à votre bambin tout le réconfort dont il a besoin.

"Cet objet familier, toujours à ses côtés, a une fonction de sécurisation de l’enfant, explique la spécialiste. A chaque fois qu’il va quelque part avec son doudou, votre petit a l’impression qu’il emporte une partie de sa maison avec lui et cela contribue à le rassurer.

 

S’il est triste ou contrarié, il peut aussi se consoler avec son doudou et se sentir ainsi toujours aimé". L’enfant fatigué sait aussi qu’il va pouvoir s’endormir plus facilement avec son doudou dans ses bras.

 

Le doudou, mais pas partout

Seul problème : ce petit compagnon n’est pas toujours accepté partout où il va. Si cet objet familier est autorisé en crèche, halte-garderie et chez les assistantes maternelles, il est plus ou moins toléré par les maîtresses les premiers jours d’école maternelle selon les établissements.

 

"La solution est souvent de le redonner le soir à l’enfant, après l’école, pour adoucir la séparation avec la maman pendant la journée", conseille Maguy Vermande. De même, la moindre perte ou disparition du doudou, ainsi que son lavage en machine, peuvent être vécus comme un drame par votre bambin. "Il est plus prudent d’avoir un deuxième doudou de rechange pour qu’il serve de relais auprès de l’enfant", recommande la psychologue.

 

Dès que votre petit bout de chou grandit, il délaisse progressivement son doudou. "S’il y est encore "accro" vers l’âge de 5-6 ans, il vaut mieux le raisonner et l’inciter à s’en séparer en douceur la journée, quand tout va bien pour lui, tout en sachant qu’il peut toujours le conserver la nuit s’il le souhaite, prévient la spécialiste. Tôt au tard, votre bambin va remplacer cet objet familier par la parole.

"Il s’agit d’amener l’enfant à réfléchir et à meubler son imaginaire pour qu’il puisse se donner seul des raisons d’espérer et de se rassurer en l’absence de ses parents", conclut Maguy Vermande.

 

 

 

Découvrez notre sélection spéciale Doudous et Sommeil de bébé sur vertbaudet.fr.

 

 

Crédit photo : vertbaudet

Recevez votre suivi de bébé !

Chaque mois, un point complet sur l’éveil et le développement de votre bébé.

Tiens !

ça peut m'intéresser aussi :