Planet Vertbaudet utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation sur son site et vous offrir des contenus personnalisés. En continuant, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

 

Découvrez aussi :

Le complexe d’Œdipe

Le complexe d’Œdipe - Forum Planet Vertbaudet

A l’âge du complexe d’Œdipe, votre enfant est confronté à un mélange de haine et d’amour à l’égard de ses parents sans pouvoir mettre des mots sur ce qu’il ressent vraiment au fond de lui-même. Zoom sur cette étape complexe qui renforce son identification.

Par : Planet vertbaudet

Petites phrases méchantes, élan de tendresse pour le parent opposé et rejet de l’autre, crise de jalousie… entre 3 ans et 7 ans, votre enfant traverse une période d’ambivalence affective. Souvent il fait également tout pour prendre la place du parent dont il cherche à se débarrasser au sein du cercle familial ou se lance dans de grandes conversations qui empêchent son père et sa mère de se parler. Il agit ainsi par pulsions successives à l’égard de l’être aimé (la petite fille envers son papa, le petit garçon envers sa maman) tout en restant profondément attaché(e) à son/sa rival(e). "C’est pour lui une référence sécurisante à laquelle il continue de s’identifier même s’il ne réussit pas à mettre des mots sur l’ambiguïté qu’il vit et ressent. Souvent il la refoule au plus profond de lui-même ou la manifeste sous la forme de colères ou de cauchemars. Car il a du mal à supporter ce dilemme quasi constant et source d’angoisses", met en évidence le docteur Marie Titeca, psychiatre et pédopsychiatre.

 

L’enfant issu d’une famille monoparentale est même capable de se fabriquer un père ou une mère de substitution pour rétablir un équilibre familial. "Ce type de réaction est tout à fait normale et l’aide ainsi à se construire par rapport à un modèle parental", rassure la spécialiste

 

Pendant cette période oedipienne, il est important que les parents puissent reconnaître les manifestations de l’enfant et y répondre avec une autorité bienveillante en lui expliquant que lui aussi aura un(e) amoureux/se plus tard. Il est également essentiel d’entretenir un climat de respect et de pudeur au sein de la cellule familiale. "En s’identifiant aux deux sexes, le bambin est aussi en train de construire son identité sexuelle. D’où cette sensation de gêne que les parents peuvent parfois observer à la sortie du bain, par exemple, et qu’ils doivent alors respecter", indique la spécialiste.

 

Avec le temps, votre petit réalise que ses désirs ne peuvent devenir réalité et qu’il ne peut prendre la place de son père ou de sa mère. Du coup, vers 5-6 ans, il se compare au parent du même sexe et fait tout pour lui ressembler tout en comprenant que cela ne l’empêche pas de garder l’affection que lui porte l’autre. "De cette façon, il retrouve sa position d’enfant au sein de sa famille, met ses pulsions au repos et est même davantage disponible pour des activités plus intellectuelles (musique, peinture…)", conclut la pédopsychiatre.  

Recevez votre suivi de bébé !

Chaque mois, un point complet sur l’éveil et le développement de votre bébé.

Tiens !

ça peut m'intéresser aussi :