Planet Vertbaudet utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation sur son site et vous offrir des contenus personnalisés. En continuant, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

 

Découvrez aussi :

Le sommeil de bébé (0 à 1 an)

Le sommeil de bébé (0 à 1 an) - Forum Planet Vertbaudet

Entre le marchand de sable et votre petite marmotte, une longue et tumultueuse histoire d’amour est née depuis bien longtemps. Et comme toutes les histoires d’amour, elle oscille aujourd’hui entre petites crises passagères et osmose parfaite. Soit bébé dort comme un loir, soit il ne ferme pas l’œil de la nuit et par la même occasion, vous non plus. Alors quand certains parents vivent avec enchantement des nuits pleines, d’autres accusent le coup et n’espèrent qu’une chose : pouvoir enchaîner plus de 3 heures consécutives. Voici les différentes étapes du sommeil de bébé au fil des mois.

Par : Planet vertbaudet

Le sommeil de bébé durant les premières semaines

De retour à la maison, les premières nuits, tout le monde est aux abois. Bébé verse son quota de pleurs. Le moindre cri et vous êtes parti illico pour une mission couche ou biberon ! Dodo, câlins, biberon, pleurs, couche, câlins… Vous vivez décidément au rythme de ses pleurs et parfois, même les voisins en profitent. Rassurez-vous, votre nourrisson ne s’est pas chiffonné avec  Morphée ! Le sommeil  est simplement très agité pendant ses premières semaines et vous n’êtes pas les seuls parents à écouter au quotidien, et avec plus ou moins de stoïcisme, ce tintamarre nocturne. Comprendre les pleurs de bébé ça s'apprend ! Au fil des semaines, il vous laissera de nouveau apprécier votre lit douillet.

 

Un nourrisson dort en moyenne 19 heures par jour durant les premières semaines. Durant ces 19 longues heures, son organisme travaille d’arrache-pied. Cette activité, que l’on peut définir abusivement comme léthargique, permet à bébé de fabriquer ses hormones de croissance. Plus que récupérateur, le sommeil est donc indispensable à son bien-être et à son équilibre ! Qu’il fasse jour ou qu’il fasse nuit, peu importe. Quand bébé dort, rien ne l’arrête, hormis ses crises gastronomiques qui viennent titiller vos nuits. Ce manque de distinction entre la « lune » et le « soleil » est aussi une des raisons pour laquelle il dort autant.

 

Le sommeil de bébé a de beaux jours devant lui ! Il faudra attendre son 1er mois pour qu’il puisse se régler. Laissez donc votre bébé trouver son rythme et ne le réveillez pas de manière intempestive (même quand c’est l’heure du repas). Si perturbation de son rythme il y a, il risquerait de vous le faire regretter plus tard par de nombreuses et interminables nuits entrecoupées par ses cris.

 

Le sommeil de bébé à 2 mois

Comme pour nous, les adultes, chez les bébés il y a les « lève-trop-tôt » et les « lève-tard ». Il y a donc aussi les gros dormeurs et les « agités de la nuit ». Ceux qui sont habités par la fièvre du samedi soir à 3h du mat tous les jours de la semaine. Mais peu importe son caractère, aucun parent passe à travers les mailles des « pleurs du soir », ceux qui résonnent avant le coucher ! A ce moment-là, les parents se disent souvent que « La faim justifie les moyens » ! Bébé veut tout simplement une bonne tétée. Et bien que nenni… Ces pleurs sont juste le moyen qu’il a le plus logiquement et naturellement trouvé – quelque part, il ne sait pas encore parler ! -  pour se vider de son surplus d’émotion et d’énergie.

 

Et qui en fait les frais ? Et bien c’est vous ! C’est votre quota de sommeil qui en prend un coup et par la même occasion votre humeur. Qui s’est dit ne pas avoir un caractère versatile ? Le sommeil en moins, vous pourriez vite changer d’opinion… Mais malgré les protestations de votre progéniture, il faut résister et surtout ne pas lui proposer à manger ou le consoler. L’astuce la plus simple à appliquer : le laisser tranquille. Mais ce n’est pas toujours aussi évident de ne rien faire alors que la chair de sa chair pourfend l’air à coups de cordes vocales ! Pour vous rassurer, dites-vous que bébé se réveille plus d’une fois sans que vous ne vous en aperceviez. Un écoute-bébé peut être la solution. Sans faire irruption dans sa chambre, il vous permet de le surveiller. Le temps et l’habitude vous permettront par la suite de comprendre plus facilement ses pleurs.

 

Le sommeil de bébé à partir de 4 mois, enfin du repos !

Bébé dort enfin 8 à 9 heures consécutives. Une véritable libération pour vous, parents en mal de sommeil ! Généralement, sa journée est rythmée par 3 pauses dodo.  Il est sensible à la luminosité et la moindre tension familiale peut effilocher ses nuits.

 

L’instauration d’un rituel du soir peut l’aider à s’endormir. Ainsi, marquez la distinction entre le jour et la nuit : volets fermés la nuit et ouverts la journée. Chez bébé, la routine a du bon. Déshabillage, bain, dîner, une petite histoire ou une chansonnette pour l’accompagner aux portes du sommeil et son doudou facilitent la séparation avec les parents. Les massages peuvent aussi être une solution pour l’aider à s’endormir. De l’huile d’amande douce dans le creux de vos mains, massez-lui délicatement le dos jusqu’aux fesses en effectuant de petits mouvements circulaires. 5 à 10 minutes suffisent pour un nouveau-né et 20 minutes  pour les enfants de 6 mois. Lorsque vous aurez franchi le seuil de sa porte, n’y retournez plus et ne cédez pas à ses appels. Un mot doux glissé à travers la porte suffit généralement à le calmer. Mais quand le mettre au lit ? Certains signes ne trompent pas… Certains sont excités comme une puce et d’autres baillent et pleurent légèrement ou se frottent les yeux. A chacun son caractère !

 

Il n’existe pas une méthode toute faite pour que votre bébé s’endorme en toute quiétude. Une chose est sûre : votre anxiété jouera sur ses difficultés à s’endormir sereinement. Ces quelques ficelles ne peuvent que vous aider à le comprendre et à l’accompagner aux portes de ses rêves. Mais comment coucher bébé en sécurité ?  

 

Une vaste étude, menée en 2012 par Pampers, auprès de 3000 mamans en Europe (France, Allemagne, Royaume-Uni) a permis de mieux connaître leurs habitudes et attitudes autour du sommeil de leur bébé. Il en ressort notamment qu’en France, 42 % des mamans ont tendance à coucher leur bébé le plus tard, vers 21h, soit bien après les petits anglais et allemands qui vont au lit vers 20h. Malgré cela, 53 % des petits français font leurs nuits complètes plus tôt, à un peu plus de 5 mois, et s’imposent ainsi comme les champions du sommeil par rapport à leurs petits voisins anglais et allemands qui font leurs nuits en totalité, respectivement à environ 7 et 8 mois. Parmi les facteurs qui perturbent le plus le sommeil de leur bébé, les mamans françaises citent en priorité les poussées dentaires (23 %), une couche mouillée (15 %) ou encore la faim (14 %).

Pour 78 % d’entre elles, le signe d’une bonne nuit de sommeil est le sourire de leur enfant, le matin, à son réveil qui reste le moment le plus précieux de la journée. Près de 48 % des mamans françaises pensent que la concentration et le dialogue avec leur bébé en sont ensuite meilleurs.

 

Crédit photo : Getty Images

 

Recevez votre suivi de bébé !

Chaque mois, un point complet sur l’éveil et le développement de votre bébé.

Tiens !

ça peut m'intéresser aussi :

on en parle sur les forums

Propreter de ma fille 4 an

Ninou46 vient de poster un message

projet littéraire

pr1cesskacy vient de poster un message

Perçage des oreilles

adeline35 vient de poster un message

Apprendre quelques comptines

clementine56 vient de poster un message