Planet Vertbaudet utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation sur son site et vous offrir des contenus personnalisés. En continuant, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

 

Parents de jumeaux ou triplés, comment s’organiser ?

Parents de jumeaux ou triplés, comment s’organiser ? - Forum Planet Vertbaudet

Singleton, jumeaux, triplés ou plus…c’est parce que la vie nous réserve toujours son lot de surprises - parfois agréablement insolites -, qu’elle est si belle et surprenante. Un beau matin, vous vous réveillez avec la nette impression que quelque chose a changé. Cela fait quelques jours que vous n’avez pas eu vos règles. Le test de grossesse à la main, vous vous précipitez direction les toilettes. Tandis que votre compagnon fait le pied de grue sur le seuil de la porte, vous trépignez d’impatience à l’idée d’être enfin maman.

Par : Planet vertbaudet

La pastille du test est formelle, c’est positif ! Vous ne le saviez pas encore mais un petit être, votre bébé, prenait vie au plus profond de votre giron. Mais est-il le seul à avoir investi les lieux ? Car être parents de jumeaux ou triplés c'est une autre histoire ! Deux mois révolus, la première écho révèle alors le battement d’un, deux, trois voire quatre petits cœurs : vous êtes enceinte de jumeaux, de triplés ou de quadruplés. Maintenant, le tout est de savoir comment s’organiser.

 

Etre parents de Jumeaux ou triplés : une surprise qui mérite d’être accompagnée.

Apprendre que l’on attend des jumeaux - vrais ou faux - ou des triplés, quelle surprise ! Surprise qui ne laisse personne de marbre. Toujours est-il que face à cette nouvelle, chacun réagit à sa manière avec plus ou moins de sang-froid et d’enthousiasme : « une famille au complet en un seul coup, super ! », « mais comment va-t-on s’en sortir ? »… Devant la croissance du phénomène « naissances multiples », de nombreuses associations ont vu le jour. Elles permettent aux futurs et jeunes parents d’aborder le virage de cette nouvelle vie avec les informations et les conseils nécessaires au bon déroulement du quotidien, version plurielle. Ces moments dédiés à l’écoute et au partage d’expériences permettent de répondre à de nombreuses questions autour de l’organisation et de la spécificité de la relation si particulière et du comportement fusionnel entre jumeaux ou triplés.

 

 

Les rituels du quotidien

L’arrivée de jumeaux ou de triplés perturbe l’équilibre familial. De retour à la maison, les parents font face – souvent de manière abrupte - à la réalité. Au sortir de la maternité, les gestes sont un peu hésitants. Etre parents n’est pas inné. On a beau penser ou dire le contraire, tout le monde apprend sur le tas avec – le plus souvent - comme coachs personnalisés, votre mère assistée par belle-maman. Vous êtes alors projeté dans une nouvelle vie avec un nouvel emploi du temps un chouïa chamboulé.

 

S’occuper d’un enfant est déjà un véritable don de soi alors prendre en charge toute une armada ! Entre les soirées bibs et les après-midi couches…votre rythme doit se caler à celui de vos enfants sans pour autant laisser de côté vos activités domestiques habituelles à savoir le ménage, le linge et, s’il vous reste encore une lichette de temps libre, une sortie en amoureux ou entre amis. Un programme qui s’annonce plutôt chargé ! A moins que vous ayez le don d’ubiquité, il faut vous organiser. Tel un orfèvre, vous devez orchestrer votre train-train quotidien avec minutie. Le tout est de savoir anticiper pour éviter d’avoir constamment le nez dans le guidon.

 

En moyenne, des jumeaux consomment entre 350 et 500 biberons le premier mois et entre 400 et 500 couches. Cela reflète bien la grandeur de la tâche qui vous attend. Face à cette aventure de la vie, vous vous devez d’être cartésien. Pour vous faciliter la tâche, un cahier de route ou tout simplement un tableau récapitulatif peut faire office de check-list et prendre le relais d’une mémoire mise à rude épreuve et donc parfois un peu défaillante. Pas toujours évident de se souvenir de qui a pris quoi et à quelle heure ! Médicaments, tétées, tout s’enchaîne tellement vite.

 

 

Help !!

Un sentiment de frustration peut alors faire son apparition ! Un peu débordé au début voire stressé, difficile pour des parenst de jumeaux ou de triplés (voir plus) de répondre de manière équitable à la demande de sa colonie. La surcharge de travail ne facilite pas l’affaire. Pourtant, s’octroyer du temps avec chacun est essentiel aussi bien pour eux que pour vous. L’équilibre familial en dépend !

 

Dans la limite de 200 heures pour les parents de jumeaux et 400 pour les parents de triplés, la CAF vient en aide aux familles de multiples en proposant une prise en charge totale du salaire et des charges sociales d’une auxiliaire de vie sociale ou une technicienne d’intervention sociale. Vous pouvez aussi porter votre dévolu sur une employée de maison ou une assistante maternelle agréée dans la limite de 6 mois (pour des jumeaux) à 12 mois (pour des triplés). Elles vous déchargeront des tâches ménagères difficilement gérables lors des premières semaines. Pour trouver les coordonnées de ces bons samaritains des premiers mois, rapprochez-vous  de la PMI qui vous dirigera sur l’une des associations d’aides aux parents de multiples  comme l’AMF : Aide aux Mères et aux Familles.

 

 

Le matériel de puériculture

Avoir un enfant est un investissement en termes de temps mais aussi en argent !  Alors lorsque la famille prend l’allure d’une colonie de vacances, on voit tout en double voire triple…Poussette double, transats, baignoires, biberons et chauffe-biberons, porte-bébé, sièges-auto (découvrez nos guides d'achat)…la liste est longue. Ces achats sont indispensables. Au-delà du matériel classique de puériculture, voici l’incontournable des familles de multiples. L’inévitable s’écrit en 7 lettres et répond au nom de : « voiture ». La catégorie des monospaces est la mieux adaptée aux familles nombreuses. A vos marques…achetez !

 

 

La gémellité fascine toujours autant les parents. C’est magique de voir ces petits bébés grandir à l’unisson, partager leur joie et leur peine, se soutenir dans les moments difficiles.  Généralement, les familles de multiples restent très soudées et le père se sent souvent plus impliqué, par obligation d’ailleurs. Le maternage est souvent partagé et la famille, par là-même, renforcée.

 

 

Sources

Le site de la CAF : http://www.caf.fr/web/Web451.nsf/VueLien/AIDES1-DIRECTES-ACCOMPAGNEMENTENCASDEDIFFICULTE?opendocument

Restonsenforme.com

Crédit photo : Fotolia