Planet Vertbaudet utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation sur son site et vous offrir des contenus personnalisés. En continuant, vous acceptez l’utilisation des cookies.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.

 

Découvrez aussi :

Partir en vacances avec Bébé : on va où… et comment ?

Partir en vacances avec Bébé : on va où… et comment ? - Forum Planet Vertbaudet

On les attend toute l’année, elles sont enfin arrivées : les vacances ! Mais avant de partir en vacances avec bébé, les jeunes parents se posent parfois quelques questions existentielles : avec Bibou, on part en trek au Népal ou en Auvergne ? On prend l’air à la mer ou à la montagne ? On fait 12 heures de route ou 6 heures de train ? Bref, quelles sont les destinations idéales pour partir en vacances avec bébé, et quels moyens de transport choisir pour les atteindre ? Pour arriver à bon port, pas de panique, suivez notre GPS-conseils…

Par : Constance Vasse

Les destinations idéales

Partir en vacances avec bébé à l’étranger, c’est un plan galère ou un bon plan ? Les parents baroudeurs (vous savez, ceux qui emmènent bébé même en soirée !) vous affirmeront que c’est simplicissime : un nourrisson ne crapahute pas dans l’avion, supporte plutôt bien le décalage horaire – jusqu’à 6 mois – et peut échapper aux infections alimentaires locales si vous l’allaitez… Sans compter qu’un bébé attendrit bien des cœurs et ouvre bien des portes, merveilleux sésame pour les parents nomades !

 

Mais partir en vacances avec bébé n’est pas sans danger, surtout pour les destinations lointaines : quelques semaines avant le départ, rendez-vous obligatoire chez le pédiatre, pour faire les vaccinations recommandées selon les pays (rage, typhoïde, fièvre jaune…). Renseignez-vous aussi sur les risques de paludisme et munissez-vous d’une moustiquaire pour la nuit. N’oubliez pas votre trousse de secours. Et côté galère, citons aussi : l'obtention du passeport pour bébé, la difficulté à trouver des couches sur place, les risques de parasites en région humide, les coups de chaleur sous les tropiques, la complexité de stériliser un biberon quand on ne peut pas utiliser l’eau du robinet…

Bref, mieux vaut être sérieusement motivé pour partir en vacances avec bébé à l’autre bout du monde ! Si vous tenez absolument à voir du pays, explorer l’Europe, les Etats-Unis ou le Canada semble être un bon compromis avec un tout-petit…

 

Quelles sont les autres destinations possibles pour partir en toute sérénité ? Mer, montagne, campagne, les grands classiques ont chacun leurs avantages…

Le climat marin est excellent pour les enfants, particulièrement pour les petits eczémateux. Mais cet air « vivifiant » l’est parfois un peu trop : les bébés nerveux peuvent avoir du mal à s’endormir pendant quelques jours ! Nourrisson et plage ne font pas forcément bon ménage : attendez que bébé tienne assis pour qu’il apprécie pleinement les joies du pâté de sable et du patouillage… sous haute protection bien sûr, avec écran total, chapeau et lunettes. Évitez les heures chaudes de 12H à 16H, ça tombe bien.

 

La montagne, ça vous gagne ? Hiver comme été, proscrivez la haute montagne, au-delà de 1500 mètres d’altitude, trop difficile à supporter pour ce petit organisme. Et méfiez vous de « l’otite des montagnes ». Quesako, Docteur ? Elle survient lorsque la montée – ou la descente – s’effectue trop rapidement, surtout si l’enfant est enrhumé : évitez le téléphérique et respectez des paliers progressifs lors des changements d’altitude. Comme à la mer, l’air pur est bénéfique pour les enfants, notamment en cas d’asthme. Mais comme à la mer, il faut bien protéger bébé du soleil, avec l’indispensable trio « chapeau+crème+lunettes ».

 

La destination idéale ? La grande gagnante, c’est la campagne ! Imaginez : une maison au vert, des coins ombragés, un climat tempéré… et une fréquentation touristique modérée, ce qui vous évitera 2 heures d’embouteillage avec un bébé (affamé) lors de la moindre sortie, et d’éventuelles nuits blanches pour cause de bébé réveillé par les fêtards du quartier ! Certes, vous devrez peut-être affronter quelques moustiques, mais il y a pire comme danger de vacances pour bébé ! Bref, à la campagne, l’objectif n° 1 des jeunes parents en vacances sera atteint : LE REPOS !

 

 

Les moyens de transport

Palmarès et avantages comparés des différents moyens de transport pour partir en vacances avec bébé. L’avion est déconseillé au nouveau-né (âgé de moins de 2 semaines) et aux bébés souffrant d’otites à répétition. Faites boire bébé au décollage et à l’atterrissage pour qu’il déglutisse et n’ait pas mal aux oreilles. Les compagnies aériennes sont en général aux petits soins pour bébé : billet gratuit jusqu’à 2 ans (sauf taxes), embarquement prioritaire, berceau fourni pour le voyage (sur demande préalable), toilettes avec plan à langer… Détail pratique si vous voyagez seul : emportez votre poussette en bagage à main, pour faciliter l’embarquement : vous n’avez pas 4 bras ! Détail ludique : préparez un sac de jouets et doudou pour occuper votre enfant, à distiller un à un au cours du (long !) voyage…

 

La voiture, épopée moderne des jeunes parents qui décident de partir en vacances avec bébé… La voiture, c’est un peu une deuxième maison, d’où la tentation d’emporter tout le nécessaire de bébé, au cas où… Sélectionnez judicieusement la valise de bébé : vous  éviterez ainsi la scène de ménage du « ça rentre pas », et les blessures en cas d’accident pour cause de bagages entassés à l’arrière… En revanche, on garde le sac d’urgences (avec couches, sac poubelle et habit de rechange) à portée de main… et pas au fond du coffre ! Évidemment, bébé voyage dans un équipement homologué, lit-auto ou siège dos à la route, à l’arrière ou l’avant : n’oubliez pas alors de désactiver l’air-bag ! Toutes les 2 heures, on se pose ! La pause s’impose d’autant plus avec un siège-coque, pour ménager le dos fragile de votre petit. Rappel important : on ne laisse JAMAIS bébé dans la voiture au soleil, même s’il dort. L’actualité nous a tristement démontré le risque mortel de la déshydratation chez un nourrisson… Et parce qu’en toute Maman sommeille une pro de l’organisation, vous aurez auparavant repéré sur internet les « aires-relais » mises en place durant l’été par une célèbre marque de petits pots bébés : repas offert, coin change et espace allaitement, c’est le nirvana pour jeunes parents !

 

Le train est un moyen de transport idéal : contrairement à la voiture, inutile de s’arrêter à la moindre alerte « couche pleine » ou « SOS biberon » ! Sans compter que le roulement du train exerce un effet soporifique chez bien des nourrissons… Pour les bébés récalcitrants – ça existe ! – réservez de préférence un compartiment « famille », isolé du wagon… et des oreilles des autres passagers ! Le bon plan des familles : La Carte Enfant +, qui permet à Bébé de disposer gratuitement d’une vraie place, et à ceux qui l’accompagnent (4 personnes) de voyager à tarif réduit. Seul hic : les bagages… Difficile de voyager léger avec un bébé, et difficile de voyager chargé dans un train ! Sachez que la SNCF propose un service bagages. C’est un investissement, mais en vacances, votre tranquillité avec Bébé n’a pas de prix ! Maintenant que vous êtes paré pour faire face à toutes les situations, attention au départ… en vacances !

 

 

Partagez avec les autres parents vos propres astuces de voyage et découvrez les expériences de Marie sur les différents moyens de transport avec ses enfants sur son blog Planet

 

Mis à jour le 15/04/2014

 

 

Sources

Élever bébé (Hachette Pratique), Marcel Rufo J’élève mon enfant (éditions Hornay) Laurence Pernoud Bébé Guide (édition du club France Loisirs) Dr Stoppard

Crédit Photo : Fotolia
Recevez votre suivi de bébé !

Chaque mois, un point complet sur l’éveil et le développement de votre bébé.

Tiens !

ça peut m'intéresser aussi :